Ciampino

Jeune Commune aux portes de Rome qui doit sa fortune à la position stratégique le long des voies principales de communication depuis et vers la Capitale

ciampino

Ciampino naît seulement récemment comme Commune autonome, ayant été jusqu'au 1974 une fraction de Marino. Même si intéressée seulement marginalement par l'histoire ancienne, elle a eu un rôle important grâce à sa position géographique qui l'a rendue terre de passage grâce à ses principales voies de communication, soit dans le passé soit aujourd'hui. Ciampino en effet fonde sa matrice de développement sur deux innovations principales: le chemin de fer et l'aéroport.
Une promenade en ville nous amène à la visite de la centrale Chiesa del Sacro Cuore (Église du Sacre Coeur), de moderne construction. Témoignage de la période médiévale est par contre la Torre dell'Acqua Sottoterra (la Tour de l'Eau Sous-terre), un ancien château construit en campagne avec des buts défensifs et de surveillance pour la protection des fiefs des familles baronnes; le château, construit en pavés de granit (peperino), remonte environnement aux XIIIe-XIVe siècles.
Ciampino est entrain de créer petit à petit un propre patrimoine culturel. Elle dispose d'une Bibliothèque Communale (incluse dans le Réseau Bibliothécaire des Castelli Romani) avec 13.000 volumes, d'une Galerie Communale d'Art Contemporain (qui héberge expositions et activités d'intérêt général) et d'un 'Centre Culturel pour les Arts Appliqués et le Territoire', laboratoire artistique actif auprès du Casale dei Monaci (La Ferme des Moines).