Colonna

C'est la commune la plus petite des Castelli Romani mais elle attire touristes de toute la région Latium pour ses riches et animées fêtes populaires

ColonnaSignalée déjà au loin par la silhouette distinctive du "dindarolo" (le château d'eau qui paraît une tirelire, communément appelée "dindarolo" et qui domine le centre historique), Colonna est située au versants septentrionaux du Volcan Laziale , entre l'autoroute et la rue Casilina, marquant la frontière entre les Castelli Romani et la Vallée Latine (Valle Latina). Le nom du village dérive probablement des restes d'une ancienne colonne romaine et donc pas -comme beaucoup de gens le pensent- de la famille Colonna: en effet, le non Columna est déjà cité dans un document du 1407, antécédent alla naissance de l'ancienne maison. Ça serait plutôt le nom de la noble famille à dériver de la Commune, quand, en 1101, Pietro dei Conti di Tuscolo (Pierre des Comtes de Tuscolo) reçoit en héritage le territoire de Colonna, en prenant le nom Petrus de Columna.
Les origines du village sont anciennes, comme le indiquent les restes qui remontent à l'âge du bronze, mais le premier noyau habité a été certifié de remonter à la période romaine, en Labici Quintanense, fondée après l'enlèvement de la ville latine Labicum, défaite en 414 avant J.C . par les Romains guidés par Quinto Servilio Prisco.
Dès du IVe siècle, Labici Quintanensi devient siège épiscopal et commence une intense période de richesse et splendeur, interrompue vers le 111 par les invasions barbares, par les épidémies et par les famines.
L'actuel noyau habité naît en cette période, quand la population, pour échapper à la peste, à la faim et aux agressions, se réfugie sur la colline où aujourd'hui surgit le centre historique.
La noble famille Colonna a habité dans la petite ville depuis l'an 1101 et ici elle a construit son château. Mais les Colonna étaient gibelins et leurs contrastes avec l'Église étaient tels que Pape Boniface VIII a ordonné, en 1298, la destruction de tout le territoire et la confiscation de nombreux biens des Colonna.
Après environ une décennie, Pape Clément V a restitué aux Colonna leur fief (Castrum Columnae), gardé par la famille jusqu'au 1662, quand elle l'a vendu au cardinal Ludovico Ludovisi. Celui-ci, en 1710, le lâcha à Giovanbattista Rospigliosi, prince Pallavicini.
En 1849 les princes Pallavicini renoncent à la baronnie et Colonna devint Commune.
Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, Colonna fut siège d'un commandement militaire allemand et pur ça elle fut bombardée sans cesse. Avec l'agriculture et l'artisanat, le tourisme constitue aujourd'hui la ressource économique principale du village.